Groupe Mory : les offres de reprise seront examinées le 23 septembre

Après examen des différentes offres de reprise du groupe Mory, le tribunal de commerce de Bobigny rendra sa décision le vendredi 23 septembre 2011.

L’horizon s’éclaircit peu à peu pour le groupe Mory placé en redressement judiciaire en juin dernier.
L’entreprise, spécialisée dans le transport et la logistique, disposait d’un délai de six mois pour trouver un repreneur fiable.
Après un premier échec avec Bolloré, plusieurs autres candidats se sont positionnés avant la date-butoir du 29 juillet 2011.

Ce sont ces offres de reprise que va examiner le tribunal de commerce de Bobigny d’ici au vendredi 23 septembre 2011, date à laquelle il rendra sa décision, très attendue, on l’imagine, des 5 300 salariés employés par le transporteur.

Dans un communiqué, la direction de Mory s’est voulue rassurante, indiquant que « le tribunal a pris connaissance des données financières et commerciales bien meilleures que les prévisions initiales qui lui avaient été présentées ». Les juges ont d’ailleurs annoncé « le maintien intégral du fonds de commerce du groupe ».

 

2. Reprise en morceaux

Rappelons que c’est à la suite du retrait du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) dont l’intervention en 2009  avait permis au groupe de geler son passif fiscal et social, que Mory s’est enlisé dans les difficultés, au point de se retrouver en cessation de paiement au mois de juin dernier.

Il y a néanmoins fort à parier que le sauvetage de l’entreprise, si sauvetage il doit y avoir, ne se fera pas en un seul bloc, chaque activité ayant suscité l’intérêt d’un nombre variable de repreneurs potentiels.

La société d’investissement Caravelle (Ducros Express, Girard Agediss, Bénalu et Lamberet) et le fonds d’investissement Butler (Sernam) sont ainsi davantage intéressés par l’activité messagerie de Mory. De nombreux candidats prisent la branche logistique de l’entreprise.

Post author